Accès direct à FranceGenWeb Accès direct à CousinsGenWeb
ValDeMarne GenWeb
Sommaire de CousinsGenWeb 94 Sommaire de ValDeMarneGenWeb Ecrivez-moi



Nogent-sur-Marne


Sous préfecture

Préambule:

Le Perreux se sépare de Nogent en 1887. Ils est donc impossible de parler de l'histoire de l'une des deux villes sans parler de l'autre.

Géographie:

Nogent sur Marne: Le blason
 
Beauté et Plaisance
Coupé : au premier d'azur aux deux épis de blé passés en sautoir cantonné en chef et aux flancs de trois fleurs de lys, en pointe d'une grappe de raisin tigée et feuillée, le tout d'or, au second de gueules aux deux tours crénelées de cinq pièces d'argent, ouvertes, ajourées et maçonnées de sable, posées sur deux rochers aussi d'argent issant d'ondes du même mouvant de la pointe.
 
Superficie:2,8 Km²Population 1999:28.416 habHabitants:Les Nogentais
Canton:Nogent sur MarneArrondissement:Nogent sur Marne
Rivière:La MarneVoie:A4, A86, R.N. 34

Origine du nom:

Plusieurs origines du nom sont proposées, dont Novigentum, 'gens nouveaux', c'est à dire des prisonniers ramenés par les armées romaines. D'autres historiens soutiennent que le mot gaulois Nov désigne ici des terres grasses ou trempées.

Historique:

De par sa position au bord de la Marne et de la forêt, Nogent est un lieu propice à l'habitat. Dès l'époque gallo-romaine, on y trouve une aglomération.
Bien que les villes de Nogent sur Seine ou de Saint Cloud aient étées citées, une majorité d'historiens s'accorde pour dire que c'est bien à Nogent sur Marne qu'était situé le palais mérovingien de Chilpéric Ier. En 581, Grégoire de Tours cite Novigentum villa ainsi que Calla Chelles, comme étant les résidences préférées du roi.
A cette date, la belle et terrible Frédégonde, a déjà fait assassiner et enterrer sans honneurs à Noisy le Grand, Clovis (qui ne règna pas), fils de Chilpéric et la première femme de ce dernier, Audovère. Elle Assassine aussi Chilpéric dans la forêt de Chelles. Après celà, elle fait exhumer le cadavre de Clovis et jeter ses restes dans la Marne. C'est à Nogent que le corps est repris par le filet d'un pêcheur, qui le reconnait à sa longue chevelure et l'inhume secrètement. Après la mort de Frédégonde, Gontran fait à Clovis de magnifiques obsèques à Nogent et à Saint-Germain-des-Prés (alors Saint Vincent).
A partir du IXe siècle, Nogent appartient à l'abbaye de Saint Maur des Fossés.
Trois domaines sont constitués au moyen âge:
 Sur la carte de l'abbé de la Grive datée de 1740, on peut se rendre compte de la position qu'occupaient les deux seigneuries de Plaisance et du Perreux.
Dès le XVIIe siècle, alors que la population rurale est composée d’une majorité de vignerons, la bourgeoisie découvre les charmes du pays, et s’installe à Nogent :
Il faut attendre le XIXe siècle pour voir exploser la démographie.
18011217 h 18726264 h
18512104 h18819491 h
18613563 h188612972 h
La construction des deux lignes de chemin de fer Paris-Mulhouse et la Bastille-la Varenne entre 1850 et 1860 accélère encore le processus.
Le viaduc, construit par les Auvergnats et les Belges est détruit une première fois le 15 septembre 1870. Ce sont les italiens qui le reconstruisent.
Le viaduc en 1944
Le 24 août 1944, les Allemands font de nouveau sauter le viaduc.
Une histoire dans l'histoire
Rocca sur Seine
Sans doute attirée par les travaux de reconstruction, c’est la communauté italienne qui s’implante. Venus pour la majorité de la province de Plaisance, ils sont originaires du Val de Nure, pas moins de 40% pour Ferrière, et plus précisément de la frazione de Rocca, de Bettola, ou du Val Ceno (Bardi), mais aussi parfois de la province de Novare, ou encore du sud Tyrol (Cariato, Piano).
Nogent devient Rocca sur Seine. Dans l'impasse Nugues, l'impasse des Pains ou la rue Sainte Anne, désormais on ne s'appelle plus Coiffier, Beuzeville, Héricourt ou Vitry, mais Cavanna, Taravella, Scaglia, Maloberti, Gallozi, Roffi, Pellicia.
Dans son livre « Les Ritals », François Cavanna nous en fait une magnifique et émouvante description.
Il nous reste certainement à faire la part des choses et à tempérer les dires du père de Hara-Kiri car certains autres acteurs de cette histoire que j'ai recontré récemment crient à l'inexactitude et au mensonge.
Isolé depuis 1854 par la construction du viaduc de la ligne Paris-Mulhouse, le territoire du Perreux dont le château et son domaine ont été vendus par les Millin, est loti vers 1860, et on voit arriver de Paris une nouvelle population de petits propriétaires issus des classes moyennes. Cependant, toutes les infrastructures manquent:
En 1887, la commune du Perreux voit le jour après une lutte acharnée de plus de 10 ans.
Henry Lhopital Navarre, premier adjoint de Marius Baudard (maire de Nogent de 1881 à 1884), mène ce combat au côtés de Charles Marie de Beaufranchet, héritier pour partie du domaine du Perreux, domaine livré aux promoteurs immobiliers.
Navarre est avocat de métier. Il écrit un rapport qui sert de base de travail au conseil général de la Seine.
Le projet est adopté. En décembre 1885, pour protester contre ce vote, seize conseillers donnent leur démission.
Navarre ignore... il prépare l'assaut du conseil d'état.
En février 1886, il fait annuler la réélection de Benjamin Boesinger au poste de maire.
C'est Charles Pimbel qui remplace Boesinger. Il sera le maire de la séparation.
Nous sommes arrivés au début du XXe siècle, à la belle époque.
Le dimanche, on vient de la Bastille en train et on descend au bord de la Marne. On danse chez Tanton, on se repose au bord de l’eau ou à la table d’une guinguette, ou on s’adonne aux joies du canotage.
Ce sont pavillons, villas et petits immeubles qui sortent de terre, signés Nachbaur, Damotte, Tissoire…
L'urbanisation et l'aménagent du réseau routier se poursuivent avec la construction d'écoles, d'immeubles, et du Pont de Nogent. Après la seconde guerre, une politique de rénovation est menée, et des ilots sont construits le long des grands axes routiers. Les bords de Marne sont réaménagés avec le comblement de son bras mort, la construction du centre nautique et du port de plaisance.
En 1977, le maire, Rolland Nungesser, inaugure le Pavillon Baltard qu'il a racheté et ainsi sauvé de la destruction des halles de Paris. Il y installe l'orgue du Gaumont-Palace, vendu aux enchères à Drouot après la fermeture du cinéma en 1972, et le fait entèrement restaurer.
Le pavillon recoit depuis différentes manifestations et spectacles, dont les plus connus sont certainement les émissions de télévision Champs-Elysées que Michel Drucker présentait à la fin des années 80, puis, plus récement Graine de Star de Laurent Boyer.

Mairie:

88, rue des Héros Nogentais
94130 Nogent sur Marne
Tél: 01 43 24 62 00
Site: http://www.ville-nogentsurmarne.fr

Archives municipales:

Mr Vincent VILLETTE
2, rue Franchet d'Esperay
94130 Nogent sur Marne
Tél: 01 43 94 95 94
Du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h (Vendredi 17h)
Le Samedi de 9h à 12h
Le plan pour s'y rendre

Microfilms disponibles aux AD:

1739-1900
** Pour complèter leurs collections, les archives départementales sont actuellement en train de microfilmer les années manquantes jusqu'en 1902. Il se peut donc que certains documents ne soient pas disponibles pendant ces opérations indispensables à la conservation des documents et au bien être du public. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative, et en féliciter sa directrice, Madame Françoise Bosmann.

Société Historique et Archéologique de Nogent, Le Perreux, Bry sur Marne:

Mme Nicole Renollet
22, rue de la Station
94170 Le Perreux sur Marne
Tél: - - - - -

Site de particulier:

Dépouillement des registres paroissiaux:

En téléchargement au format World.

Le Fonds Pierre Champion:

Ouvrages consultables aux archives municipales.

Les Cimetières nogentais:

Que ce soit aujourd'hui ou au cours des siècles, Nogent a toujours eu des problèmes pour enterrer ses morts.
Voici la visite guidée de ses différents cimetières au cours des âges.

Le monument aux morts:

Le monument aux morts et son relevé.

Sous Préfecture:

4 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
94736 Nogent sur Marne
Tél: 01 49 56 66 00
Site officiel de la préfecture

Conseil général du Val-de-Marne:

3, avenue du Général de Gaulle
94011 Créteil Cedex
Tél: 01 43 99 70 00
Site officiel du Conseil Général (A voir pour ses notes historiques et géographiques).

Divers:

Musée de Nogent:

36 boulevard Galiéni
94130 Nogent sur Marne
Tél: 01 48 75 51 25 (Mr Olivier Maitre-Allain)
Mardi, Mercredi, Jeudi et Dimanche de 14h à 18h
Le Samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h
(Sauf jours fériés)
Le site du musée

Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours: (les Mormons)

2 bis rue Léon Louis Lepoutre
94130 Nogent sur Marne
Tél: 01 48 76 31 64

Association Culture Guinguette:

13 rue Jean Guy Labarbe
94130 Nogent sur Marne
Tél: 01 48 73 44 11
Le site

La Marne en Ile-de-France:

Le site des enfants de l'école Val-de-Beauté

La Maison des Jeunes et de la culture:

36, Bd Galliéni
94130 Nogent sur Marne
Tél: 01 48 73 37 67
http://www.mjc-nogent-sur-marne.com

Un artiste Nogentais:

Eric Vançon nous propose quelques pages bourrées de son talent.

Monuments et curiosités:

Le Pavillon Baltard rescapé de la destruction des halles de Paris qui abrite l’orgue du Gaumont-Palace.
l’hotel des Coignard, XVIIe siècle ? 150 Grande rue.
La Fondation Smith-Champion, XVIIe siècle, 14 rue Charles VII, plus connue sous le nom de maison des artistes.
L’Eglise Saint Saturnin, XIIe et XIXe siècles, 132 Grande Rue.
Villa -La détente-, Art Nouveau, Villa personnelle de l'Architecte Albert Nachbaur, 3, boulevard de la République.
Porte d'immeuble, Art Nouveau, Architecte: Nachbaur, 5, rue Lemancel.
Villa, Art Moderne, Villa personnelle de l'Architecte Gérard Tissoire, 3, rue Lepoutre.

 

 Retour à la carte interactive
 Page précédente
 Page suivante
 Sommaire de ValDeMarneGenWeb


© Copyright Yves Vergez  et FranceGenWeb
Mise à Jour du 19/12/2004.